Un Étonnant Messager ...

... D'incroyables Messages !

Le prénom japonais Seiji signifie à la fois « le légitime », « qui gère l’état », « la règle juste », et aussi « l’homme qui cherche »… Tout un programme!
 
Au printemps 2016, chaque nuit durant trois mois, je me suis réveillé sous la pression d’un « au-delà de moi » qui souhaitait transmettre par mon intermédiaire des messages aux « Gens du Monde » et « aux Gens du Livre ». Au final, ce sont soixante textes et trois cent pages qui sortiront de ce surprenant processus d’écriture inspirée.
 

En approfondissant leur sens, j’ai vu ma vie basculer dans une nouvelle dimension : celle d’une potentielle « mission d’Âme » … Pour me mettre au service de cette proposition, je suis devenu nomade et j’ai décidé d’écouter « les voix du vent » et de répondre aux « clins d’œil du Hasard ». 

À l’automne 2017, mes intuitions me mettent sur la piste de deux messages initiatiques cachés sur la terre de France par les rois et par les Templiers. Il me faudra quasiment trois années pour les mettre au jour, les décrypter, en comprendre les arcanes, et rédiger les deux tomes qui les dévoilent.

Porteur de messages inscrits sur la terre et d’autres qui me sont « tombés du ciel », je vous les délivre au moyen de mes ouvrages, conférences, ou vidéos …

Un Découvreur Prédestiné

« Va là où tu ne sais pas
par des chemins que tu ne connais pas ».

Jean de la Croix

Méthode d'Investigation ...

Comme tout criminologue, je prends le temps de recueillir les indices et observations pour les analyser à l’aune des différentes disciplines et les passer au crible de différents registres, plutôt que de me précipiter dans des interprétations rapides et hasardeuses. Pour cette enquête, j’ai collecté le maximum de faits objectifs observables, et abordé les textes historiques, religieux, ésotériques ou visionnaires les plus divers, non comme des vérités, mais comme autant d’indices à punaiser sur le mur de mes investigations.

À force d’expérience,  je savais qu’un jour ou l’autre un nouvel élément me permettrait de tendre un fil entre deux ou plusieurs de ces indices qui ne présentaient initialement aucun lien apparent.

Sensible aux signaux de l’époque autant qu’aux enseignements des anciens, attentif aux voix du vent et aux signes du « Hasard », j’ai décidé d’abandonner le confort de mon quotidien pour adopter une vie d’itinérance : c’est alors que de nombreuses coïncidences plus étonnantes les unes que les autres sont venu émailler ma quête et permirent la découverte de ces deux messages et leur décryptage.

l’Univers m’a donné de nombreux « coups de pouce » : de formidables synchronicités m’ont d’abord mis la puce à l’oreille et m’ont ensuite continuellement accompagné tout au long de mon enquête. Au fur et à mesure de mes découvertes et décryptages, j’ai compris avec stupeur que tout était déjà écrit :  sur la France, dans de vieux textes visionnaires, dans l’histoire de ma famille, dans mon identité, et même dans ma chair.

Chemins de Vie

Un Parcours éclectique :

Formé à l’école de la vie dans la ferme puis l’épicerie familiale, j’ai ensuite une formation universitaire de juriste et de criminologue. J’ai d’abord exercé des fonctions de direction dans le secteur social, puis en entreprise. Ensuite, après une période consacrée à l’enseignement du droit et de la gestion, je me suis formé à plusieurs approches du courant humaniste de la psychologie (Gestalt, Sophrologie) ainsi qu’à l’analyse systémique, tout en exerçant divers « petits boulots ».

Je deviens alors psycho‑praticien et formateur-consultant (en 1993).

Parallèlement à mes activités en entreprise et en cabinet, je fus durant douze années  Maître de Conférences en université, dans le domaine de la Psychologie du Management et des Relations Humaines : j’ai orienté mes recherches sur les phénomènes humains complexes, qu’ils soient individuels ou collectifs, et sur les divers aspects de la conscience. Mêlant sciences exactes et sciences humaines, mes travaux intègrent les aspects objectifs et subjectifs ; le rationnel et l’émotionnel ; le scientifique et le philosophique ; l’individuel, le groupal et le sociétal.

M’appuyant sur l’Approche Intégrale de Ken Wilber, j’ai construit un modèle qui propose une vision globale structurée de tout cet ensemble, et en facilite une véritable intégration sur tous les plans: physique, énergétique, émotionnel, intellectuel, spirituel.

Je passe souvent pour un « homme du mental » aux yeux de ceux qui ne font qu’effleurer la surface : pourtant, ceux qui prennent le temps de découvrir l’homme, de connaître mon histoire et d’approfondir mon travail savent que cette apparence recouvre bien d’autres facettes.

Ma curiosité m’a amené à explorer diverses voies ésotériques, et mes inspirations poétiques témoignent d’une sensibilité ouverte aux sphères du cœur et à celles de « l’invisible ».

L’univers de Seiji est vaste … Il n’offre ses secrets qu’à ceux qui choisissent de le parcourir !

Un Cheminement Spirituel :

De culture chrétienne, mon itinéraire spirituel  débute par l’attirance enfantine pour la prière, et surtout quelques expériences intérieures fortes dont je ne comprenais pas grand-chose.   Initié au goût de l’étude  et de la rigueur intellectuelle par une scolarité chez les jésuites, mon cheminement intérieur se poursuit à l’adolescence par la fréquentation de monastères cisterciens ou couvent carmélite. Longtemps engagé dans des mouvements de terrain, j’ai partagé quelques temps, en tant que laïc, la vie d’une communauté religieuse en Afrique.
Y rencontrant l’animisme et l’Islam, ma curiosité m’a ouvert aux autres religions et cultures, et aux autres voies du chemin intérieur.

Si l’église de Rome m’a mis « le pied à l’étrier du divin », j’en suis à la porte depuis bien longtemps. J’ai fréquenté bien d’autres chemins, et comprends maintenant à un autre niveau les enseignements qu’elle m’avait transmis, tout comme ceux d’autres religions ou écoles initiatiques : au fil des années et rencontres,  j’ai  découvert les philosophies orientales, notamment le Taoïsme, puis divers symbolismes, traditions ésotériques et initiatiques, et j’en ai approfondi certaines connaissances et pratiques.  
Des expériences intérieures de teneur et d’intensité variables ont ponctué ce parcours : j’ai ainsi sillonné les multiples voies de la connaissance, autant celles de l’intellect et du savoir que celles des diverses dimensions du sensible.

Des Ponts entre les Berges :

Explorant les diverses voies de l’intériorité, j’ai appris à écouter quelques-uns de leurs porte-voix tout en en restant attentif, vu mon parcours intellectuel, à garder opérationnelle ma rationalité. Professionnel de la psyché, j’ai cherché à comprendre les liens entre le psychologique, le religieux, et le spirituel – voire même le paranormal – tout en distinguant la part de chacun des domaines en me fondant sur les apports des sciences exactes ou humaines autant que sur mes expériences intérieures, parfois très questionnantes, qu’elles me conduisent au fond de l’ombre ou dans la pleine lumière …

Joignant démarche d’évolution personnelle et démarche de chercheur, j’ai emprunté les ponts entre la connaissance et la conscience, entre la science et l’inspiration,  entre le cœur et l’Esprit, entre l’intérieur et l’extérieur, entre le rationnel et l’irrationnel.

En 2016, la réception des « Messages de l’Âme du Monde » est venue bousculer une vie devenue trop discrète et solitaire : cela a été l’occasion de me remémorer quelques contenus d’expériences antérieures  et rouvrir de vieux dossiers, laissés en jachère faute d’en assumer le sens. J’ai alors choisi de suspendre mes activités de thérapeute et de formateur-consultant, et j’ai adopté une vie itinérante.

De Nouvelles découvertes Extraordinaires :

Devenu plus sensible aux « clins d’œil du Hasard » et décidant de suivre mes intuitions, j’ai découvert peu à peu deux œuvres singulières, basées sur la géographie sacrée. Il s’agit de deux messages cachés subtilement sur le sol de France à la fin du XIIe siècle, l’un par les rois, l’autre par les Templiers. Ce second message constitue véritablement leur testament spirituel, le Graal dont ils étaient considérés comme les gardiens … Ces deux œuvres extraordinaires visent à conférer symboliquement à la France le statut de Nouvelle Jérusalem, telle qu’évoquée par l’Apocalypse de saint Jean, et à transmettre les enseignements de la tradition éternelle à qui saura les décrypter.

Coïncidences ?

Étonnamment, bien qu’ayant eu l’occasion de mener un projet en Israël et à Jérusalem dans les années 80, et ayant étudié bien des cultures, la culture juive n’avait jamais vraiment mobilisé mon attention. Mais tout ce qui m’est arrivé m’a amené à approfondir la Kabbale, à voir la bible avec de nouveaux regards, à me pencher de plus près sur les enseignements d’érudits juifs. C’est ainsi que j’ai découvert l’origine marrane d’une branche de ma lignée, et que j’ai  compris que mes travaux antérieurs pouvaient être vus comme une réécriture simplifiée, une réactualisation de l’arbre de vie de la kabbale.

Et c’est en me penchant sur les lettres hébraïques et leur symbolisme que j’ai découvert la très troublante retranscription de mes noms et prénoms en hébreu.

Dès lors, certains de mes anciens poèmes, mes expériences diverses, mes recherches, et quelques rencontres m’ont semblé être les pièces d’un puzzle en construction depuis toujours …  Mais ce n’est qu’une fois mes livres terminés que deux pièces oubliées de ce puzzle me sont apparues, comme réapparaîtrait un objet perdu de sous un meuble qu’on déplace : gravés dans le marbre de mon caveau de famille, je compte dans mes ascendances proches deux noms,  qui sont liés aux sujets de mes découvertes de messages inscrits sur la France, et à ceux reçus en écriture inspirée (canalisation).

1- Le nom « Fauquemberghe », qui est celui de la famille du co-créateur des Templiers (Saint-Omer-Fauquemberghe), dont quatre membres furent Princes de Galilée et de Tibériade aux cours des douzième et treizième siècles.

2- Le nom « Sion », qui est un autre nom de Jérusalem, en référence à une colline sur laquelle elle est bâtie.  Or, le concept de  « Jérusalem céleste » et la ville de Jérusalem ont une place importance au sein des messages inscrits sur la France et de ceux que j’ai reçus en canalisation : ville clef, ville symbole, ce que les hommes en feront signera leur bonne ou leur mauvaise compréhension des messages venus « d’en haut » depuis toujours, et juste réactualisés par mes ouvrages.

La source qui m’a dicté les messages que j’ai reçus en écriture inspirée les annonce «Tables des lois nouvelles, non pas lois-commandements, mais lois des fonctionnements» : cette formulation, pour le moins ambitieuse, pourra également susciter l’étonnement des connaisseurs de la Bible, qui se rappelleront que les prophètes Isaïe et Michée annonçaient que « la Torah sortira de Sion » … (Isaïe 2:3 ; Michée  4:2). 

Chaque lecteur jugera, en son Âme et conscience, et en son libre arbitre, du sens à donner à ces coïncidences, et du niveau auquel placer les différents messages dont je ne suis que le relais.  

Coïncidences ?  Une coïncidence, c’est le fait du hasard ; deux ou trois , ça passe encore …  Mais des synchronicités trop nombreuses pour être imputables au hasard ont accompagné l’avènement de tous ces messages. Désirant pourtant raison garder, je ne peux que mesurer combien mon itinéraire, et les « étonnants hasards » qui jalonnent mon existence depuis longtemps, me conduisaient vers cet écrit et vers la découverte des deux messages cachés sur la terre de France, m’invitant ainsi à diffuser les enseignements qu’ils portent.

Notre époque vit un changement de paradigme plutôt chaotique, et l’actualité troublée peut largement faire écho à d’anciennes prophéties et croyances : certains attendent un homme providentiel qui conduirait le monde vers une nouvelle étape … Cet ouvrage vient leur  rappeler que chaque Être humain recèle en lui-même les poussières d’étoile qu’il lui faut activer pour contribuer à cet avènement.

Partager